a) Le commencement

Précédent

     L’histoire de l’animation débute au XIXème siècle grâce à ce qu’on appelle des jouets optiques. Ces jouets servent à donner une impression d'animé en utilisant des effets d’optiques.
Parmis ceux-ci, le folioscope (ou feuilloscope) : ce jouet d’optique créé au XIXème siècle est le premier d’une longue série. Il consiste à réunir, dans un carnet, des feuilles et sur chacune, un (ou des) dessin(s) différent(s). En faisant défiler ces pages, on a l’impression que l’image s’anime.
Nous avons créé nous même un folioscope (voir vidéo).

Un Feuilloscope

Un feuilloscope

Feuilloscope "Pacman" réalisé par Nicky Nguyen

 
     D’autres objets ont été inventé à la même époque :
- le thaumathrope par John Hershel : inventé en 1827, il 'sagit d'un disque découpé dans du papier auquel un dessin différent et complémentaire se trouve sur chacune des faces (par exemple un oiseau d'un côté et une cage de l'autre). Ce disque est muni de ficelles accrochées à deux des extrémités et en faisant tourner ces bouts de ficelle les faces passent de l'une à l'autre et se confondent.

 
                                                                    Un Thaumathrope

                                                                                           Des thaumathropes



- le phénakistiscope par Joseph Plateau en 1831/1832 et quelques années plus tard le kinestiscope ayant le même principe : encore une fois un disque est découpé dans du papier sur lequel sont dessinés des images ayant une suite lorsque l'on fait tourner le disque sur un axe. 

                                                                        Un Phénakistiscope

              Un phénakistiscope



- le zootrope inventé par l'anglais William George Horner et simultanément par l'autrichien Stampfer en 1834 : différentes étapes d'un mouvement sont imprimées sur une longue bande de papier placée à l'intérieur d'un tambour. Des fentes sont faites dans ce tambour : autant de fentes que d'images et en regardant à travers, lorsque le tambour tourne, on peut percevoir un mouvement.

Un Zootrope

                                                                                           Un zootrope

- le praxinoscope par Emile Reynaud en 1876/1877 : cet objet est le plus compliqué à monter : 12 miroirs disposés en prisme et, comme pour le zootrope, les différentes images sont dessinées sur une longue bande de papier placé à l'intérieur d'un tambour. Ce tambour se retrouve autour du prisme et en tournant, le mouvement défile dans le miroir.

        Un Praxinoscope

       Un praxinoscope

 

 
Portrait de Charles Emile Reynaud


Charles-Emile Reynaud (1844-1918) joua d’ailleurs un grand rôle dans le cinéma d’animation : il est l’inventeur du praxinoscope, du théâtre optique , précurseur du cinéma et on peut le qualifier comme l’inventeur du dessin animé. Il fabriqua entre autre plusieurs jouets optiques et réalisa des animations appelées Pantomimes Lumineuses, certes simples et courtes (12 images) mais néanmoins des animations qu’il projeta au Musée Grévin.

 

 

 

 



Suite

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site